September 28, 2020

Le meilleur de Scrum : “Agile est un changement continu” par Simon Reindl, traduit par François Fort

Lors de mes formations Scrum ou coachings en entreprise, il n’est pas rare que les participants expriment leur souhait d’accéder à davantage de contenus Scrum de qualité en français. Cette série « Le meilleur de Scrum » répond à ce besoin en proposant des traductions d’une sélection d’articles de référence écrits par d’autres PSTs de chez Scrum.org.

Cet article est une traduction d’un article original de Simon Reindl : Agile is constant change. Simon est Professional Scrum Trainer chez Scrum.org, steward du programme PSM et auteur de l’ouvrage : Mastering Professional Scrum: A Practitioner’s Guide to Overcoming Challenges and Maximizing the Benefits of Agility.

 

Agile est un changement continu

 

Une des fondations clés permettant à votre activité de devenir Agile est l’emploi de l’empirisme. L’empirisme est une approche scientifique basée sur les faits, où toute idée doit être validée par des preuves. L’empirisme repose sur trois piliers : la transparence, l’inspection et l’adaptation. L'adaptation a de nombreux synonymes, parmi lesquels “changement” est le plus commun. L’une des raisons pour lesquelles j’aime travailler au sein du cadre Scrum est qu’il intègre par essence des opportunités d’apprentissage, sans quoi vous auriez dû les ajouter vous-même.

 

Après un court laps de temps, vous et votre équipe avez à réfléchir à ce qui s'est passé et comment ça a impacté la performance au sein de l'équipe. À partir de cette compréhension plus fine, l’équipe a à décider de ce qu’elle fera pour améliorer les éléments positifs, et supprimer les mauvais, cela signifie que le focus est sur l’amélioration de l’environnement. Autrement dit, des choses différentes auront lieu. Si la situation est inchangée, alors vous n’avez pas tiré les leçons de votre apprentissage (ou alors votre équipe est parfaite).

 

Dans le film “Un jour sans fin”, le présentateur météo (Phil) se rend compte qu’il revit encore et encore le même jour. Il devient fou et enfreint toute forme de règles, puis s’ennuie, et enfin s’attèle à s’améliorer. Il fait alors de chaque jour, un jour meilleur, jusqu’à ce qu’il vive le jour parfait. 

 

La résistance au changement qu'il éprouve au début du film est similaire à la façon dont les équipes luttent pour opérer le changement.

Continuous improvement

Constant Continual Learning, Image de John Hain, Pixabay

 

 

J'ai été témoin de nombreuses équipes bloquées en raison de :

 

1) Leur tentative de changer trop d’un coup

 

2) Leur incapacité à voir des changements possibles

 

3) La vitesse d’évolution de l’équipe trop rapide pour l’organisation

 

Trop de changements d’un coup

Limitez le nombre de choses que vous allez changer. S'il s'agit d'un élément important ou difficile, alors cantonnez-vous à un seul changement. Évoquez cet élément à chaque Daily Scrum.

 

Rien à changer

Il y a deux extrêmes à cet état d'esprit : le premier est suffoquant, l'autre est de ne même pas voir comment l'équipe pourrait s’améliorer.

 

Dans ces deux situations, une alternative est de se concentrer sur une vision limpide. Si l’équipe a un objectif commun, l’état actuel peut être comparé à cet objectif afin d’identifier le changement qui offrira le plus de bénéfices pour le moins d'efforts. Une fois qu'un changement, aussi petit soit-il, est adopté, vous avancez et votre élan prend de l'ampleur.

 

Le changement au niveau de l'équipe vs l’organisation

Souvent, les petites équipes (développement et Scrum) comprennent que l'agilité est un processus continu et un état d'esprit, pas un statut. De nombreuses organisations et leaders conçoivent l'agilité comme une solution miracle, invoquée, complète et suffisante.

 

Les organisations ont besoin d’adopter un état d'esprit accueillant le changement jour après jour, semaine après semaine. C’est l’essence de l’agilité économique.

 

Permettre à cette approche de se diffuser largement est de la responsabilité des individus contribuant à développer l'agilité des organisations. En fonction de votre entreprise, l'utilisation d'un cadre agile peut aider, car sa structure apporte la robustesse nécessaire à l’intégration d’un changement durable.

 

Vous saurez que votre équipe est activement agile lorsque vous utiliserez l'expression « pour notre équipe, nous avons trouvé que… » pour décrire vos méthodes de travail, quel que soit le cadre avec lequel vous avez commencé. Votre équipe se sera épanouie dans une posture d'amélioration continue, utilisant outils et techniques agiles pour livrer un produit meilleur, et plus fréquemment.